A propos de ONOF

OBJECTIF :

Le but premier visé en 2013, pour le démarrage de l’atelier, a été la valorisation de l’image de soi et secondairement l’idée de laisser une trace.

Le moyen employé a été le jeu avec les différents médiums (secs, liquides…) et l’intégration progressive de la troisième dimension. Ces facteurs étant l’indice d’un engagement actif dans le processus d’apaisement psychique.

COMMENT :

  • Travail sur les matériaux : ont été utilisés la peinture, le pastel, l’encre, le collage, les marionnettes et l’argile sur les supports de papier, carton, bois (et toile pour une personne qui amène ses propres supports et a ainsi donné envie aux autres de travailler sur toiles pour faire « des œuvres » disent-elles).
  • Travail sur la couleur : sont liées à la couleur les résonnances émotionnelles ; le travail sur la couleur incite à créer et engage la personne dans un processus de vie symbolisé en premier lieu par la naissance du geste et l’apparition de la trace. Ce travail a été le lien de ces 4 séances.

TRAVAIL DU GROUPE :

Nous terminons toujours la séance par un regard circulaire sur le travail de chacun.

La vision du travail des autres permet de s’ouvrir à plusieurs perceptions, l’individu apprenant à regarder autrement un problème pour ensuite générer des solutions.

C’est donc le groupe qui valorise le travail de chacun et lui renvoie ainsi une image positive sur ses capacités de créativité. Dès le départ le regard bienveillant du groupe a permis à chacun de s’accorder le droit à la créativité. Ce travail est positif car tout de suite l’atelier est devenu un espace où les personnes se sont appropriées leur tendance à oser. On sent bien (aux rires, à l’ambiance bon enfant) que l’atelier est devenu un espace sécurisant que chacun s’est approprié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *